©2019 Pierre-Vincent Innocente

Revue de presse

René Barotte, critique d’art, Préface pour une expo parisienne

1974

Ainsi m’est apparu Pierre Innocente, quand je l’ai rencontré dans son atelier de Charpey et qu’il m’a fait pénétrer dans ce beau royaume où patiemment il édifie son œuvre. Son regard gris vert plutôt grave quand il parle de ses recherches, s’éclaire soudain si, en sa présence, on évoque les grands Italiens, ses dieux : Giotto, Duccio, Piero Della Francesca... et d’autres. Après avoir regardé la peinture des Maîtres, il a conçu la sienne. Dans des tons francs, de très beaux bleus, des verts, des rouges, il associe un sens inné de l’à-plat, à la délicatesse de l’arabesque qui atteint une grande qualité.

Nicole Lamothe, l’Amateur d’Art

Novembre 1974

Pierre Innocente possède un tempérament ardent de coloriste ; ses bleus, ses rouges, ses jaunes sont francs, souvent traités en à-plats avec maîtrise. Il s’attache aux choses de la vie quotidienne et peint des natures mortes dans lesquelles une chaude ambiance d’intérieur est toujours recréée.

André Weber

1975

Pierre Innocente is an organized painter well-ordered and serene, gifted with a talent that has earned him enviable rewards.

 

Revue de presse

Gérard Gaud, sénateur de la Drôme

Le génie de Pierre-Vincent Innocente n’a pas de limites. Ses graphismes et ses coloris de lumière trouvent de merveilleuses applications dans des tapis qui permettent tous les rêves. Bravo !

Pierre Chazaud, Maître de conférences à l’université de Lyon

Architecte de métier, Pierre Innocente est aussi à l’aise dans la fabrication d’un paravent, l’édification d’une maison, le traitement pictural d’un mur, ou encore la conception d’un tapis. Architecte-peintre et poète il s'exerce à une transmutation artistique du tapis…

Pierre Vallier, Dauphiné Libéré

Parfois il s’arrête et rêve à travers la fumée de sa pipe ou, exceptionnellement, d’un gros cigare odorant. Et des chants grégoriens l’inclinent à la méditation. Il dit son mot à ceux qui veulent peindre leurs façades. Il conseille sur le choix des couleurs et déploie son nuancier personnel avant de parler. En effet, cet architecte a une âme de coloriste…

 

Revue de presse

Jean-Michel Borja

1994

On croit bien le connaître, on le trouve parfois désabusé, révolté ou déçu... Pendant ce temps, Pierre-Vincent travaille comme un forcené, il y met son cœur, ses tripes et chasse les démons qui le tenaillent en nous livrant les secrets enfouis au plus profond de lui-même. Toutes ces années de travail, de recherche et toujours en pleine mutation... L’œuvre explose, livrée à nos yeux éclatante. Cette invitation au rêve nous interpelle, que de messages ! Quelle belle leçon de sagesse et d’humilité. Bravo l’artiste, continue de nous étonner et de nous séduire.

P.A, Sortir ici et ailleurs

1994

Cela fait de nombreuses années qu’il vit et travaille à Charpey et qu’il s’adonne aux charmes de la création ; en témoignent des centaines d’études qui ont connu des fortunes diverses. Serrées dans des cartons, couchées sur la pellicule de diapositives, enfin abouties pour d’autres…

Pierre Palué, artiste peintre

1994

Nous sommes amis depuis plus de quarante-cinq ans. J’ai pu apprécier ton amour de l’Art, de la peinture et la recherche d’un idéal. Tu as toute mon affection.

Bernard Ceysson, directeur des musées de Saint-Étienne

1995

Je trouve vos tapis très beaux et d’une grande qualité.

 

Revue de presse

Dominique Errante, L’Impartial

2006

L’artiste est discret mais si on l’approche dans son atelier de Charpey, il vous découvre une œuvre abondante et d’une richesse insoupçonnée. Il y peint avec une rare frénésie, portraits de femmes, natures mortes, paysages, dans une maîtrise de la couleur où l’œil s’enchante à reconnaître des éclats de Matisse, Dufy, voire même Van Gogh. Mais l’homme est trop original pour qu’on y trouve une réelle ressemblance. Oui, Innocente-Janus court derrière ses rêves et a tout juste le temps d’attraper ses pinceaux pour leur donner leurs couleurs.

Marie Palué

2007

Pierre Innocente a été un des tout premiers élèves de mon père à l’École d’Art de Romans. C’est un grand peintre.

Service culturel de la Ville de Romans

2007

Décidément, Pierre Innocente est un drogué de la couleur. Non content d’avoir coloré les façades de la vieille ville, il est parti peindre Venise et New-York !

Docteur Jacques Mazade

Novembre 2008

Pierre-Vincent Innocente est peintre vénitien. De ses origines paternelles lui viennent ces ors et ces couleurs qu’ont sur le Grand Canal les facades des palais. Les pensées manuscrites sur les murs de l’atelier, comme au plafond d’une célèbre Librairie, semblent bien être le fruit de l’alliance entre la sagesse pragmatique de l’Ardèche maternelle et la philosophie innée de son père. Visiter l’atelier est un moment privilégié, et une amicale conversation avec l’artiste, peintre de talent et homme de culture, n’est pas le moindre attrait de ce lieu d’exception.

 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now